• Bonjour

     

    Je me présente:

     

    Je m'appelle Jacqueline Tardieu, je suis née au Etats-Unis en 1956. Je suis énergéticienne, intuitive et clairvoyante. Je possède ce don depuis mon enfance et je suis également l'auteure du livre: Dis leur que je les aime.

     

    Je ne fais partie d'aucun groupe social ou mouvance, ni religieux, ni spirituel. Je n'ai jamais suivi de formation pour mes soins. Je vais là où mon coeur me porte. Donc, je peux affirmer que je suis une grande maîtresse de la méthode " Jacqueline Tardieu".

     

    Mes soins actuels sont basés sur la physique quantique au travers d'auteurs comme Tony Hogan, Né pour guérir, Craig Braden, La matrice divine, Betty Bethards, Sept étapes pour développer vos pouvoirs intuitifs, Richard Gordon, Quantum touch, Vadim Zeland, Quand des pommes tomberont du ciel, Franck Kingslo, The secret of quantum living, Richard Bartlett, la physique des miracles...

     

    J'ai pu tout tester sur mes amis et ma famille, afin de me trouver. (Les pauvres!) 

     

    Au travers de ces différentes lectures nous pouvons affirmer que nous ne connaissons pas grand chose de la vie et casons dans la catégorie "miracle" ce que nous n'expliquons pas. Saint Augustin avait dit en parlant des miracles: "Le miracle est une fonction de la nature que nous n'avons pas encore comprise."En physique quantique, il est très clair que le soin à distance, comme le soin sur place, fonctionnent de la même manière et que la notion de distance n'entre pas en ligne de compte lorsqu'il s'agit d'énergies. Comme l'emission de télévision. La télévision n'est qu'un récepteur d'ondes transmises. Les petits bonhommes ne sont pas dans la télévision, comme je l'avais longtemps cru! Mon chien, lui, le croit toujours. Donc, lorsque j'émets une intention de soins, qu'elle soit ici ou ailleurs ne change en rien sa qualité. C'est le récepteur qui décide en fin de compte s'il reçoit ou pas l'intention de soins. S'il y a guérison, c'est que le récepteur a choisi de recevoir le soin. C'est donc le récepteur qui se guérit lui même.

     

    Lorsque je suis en contact avec un patient, au toucher, je vois son histoire. Je suis guidée par des petits personnages enfantins, comme des petits êtres de dessins animés. Des petits visages grimaçants se dessinent  sur les endroits douloureux. Que ce soit sur un vêtement ou directement sur la peau.Je sais que le soin est passé quand la grimace se change en sourire! C'est de la triche direz-vous, mais je ne suis qu'un instrument de guérison, alors autant que cela soit facile.

     

    Les phobies des patients se distinguent par le fait que les personnages sont plus grand que les autres. Un grand clown m'indique que mon patient a peur des clowns.

     

    Je suis guidée par l'amour, la compassion et l'humour.

     

    Je ne suis aucune méthodologie, car je pense que celle-ci me limite. Mon unicité se connecte à celle du patient, et si j'utilisais une méthodologie, je risquerais de passer à travers beaucoup de choses importantes. Je me fie donc à mon intuition.

     

    Chaque personne étant unique, si nous lui appliquons une méthode intégrale, nous passons à côté de beaucoup de choses.

     

    Je ne fais jamais deux fois le même soin sur un patient. Je me laisse porter par mon intuition et mes petits personnages.

     

    Chaque jour, je découvre de nouvelles choses et de nouvelles capacités.

     

    Sur 20 patients, 16 sont très satisfaits.

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Témoignages.

     

     

     

    Témoignages.

     

     

    Témoignages.

     

     

    Témoignages.

     

     

    Témoignages.

     

     

    Témoignages.

     

     

    Témoignages.

     

     

    Témoignages.

     

    Témoignages.

     

     

    Témoignages.

     

     

    Témoignages.

     


    2 commentaires
  •  

     

    Le TEI est une de mes créations. En physique quantique, il est expliqué que lorsque l'émotion et la pensée sont synchrones, alors il y a manifestation dans la vie. C'est toujours le cas pour les pensées négatives. L'émotion et la pensée sont synchrones. Là où les choses se corsent, c'est dans le cas de pensées positives! Si la pensée est positive, mais que l'émotion qui y est attachée est négative, il n'y a pas de manifestation. Exemple. Je pense "Je suis riche" et mon émotion pense à la pile de factures qui m'attendent...il n'y aura pas de manifestation de richesse. C'est là où le secret,ou la loi de l'attraction est précis! Il faut que l'émotion soit en accord avec la pensée positive. Le TEI a cet avantage, je crée un voyage fantastique avec mon patient et je veille à ce que l'émotion soit en accord avec la pensée.

    J'ai une petite patiente de onze ans qui est venue avec sa maman parce qu'elle avait très peur des cours de maths. A tel point qu'elle n'en dormait plus la nuit, vomissais de stress etc. Ce sont des expériences de vie extrêmement douloureuses. Sa maman faisait la secrétaire et nous(la petite et moi) sommes partis en TEI. Nous avons visualisé cette enfant excellente en maths avec les compliments de son professeur, l'admiration de ses collègues, elle sentait très bien cette émotion. Trois semaines après sa maman m'a appelé pour me dire que sa fille était devenue très bonne en maths, qu'elle avait les compliments de son professeur, et qu'elle aidait ses camarades!


    votre commentaire
  •  

      

     

    Je suis comme tous, chaque jour je vieillis. Ce qui était hier n’est plus aujourd’hui. Ainsi nous fonctionnons et pouvons constater  au travers des saisons que c’est bien réel.

     

    Pendant des années j’ai pratiqué des régressions façon "Jacqueline". Je trouvais que les régressions étaient un bon exemple d’éternité, nous réalisons pleinement que nous sommes déjà dans l'éternité. Ca nous ouvre sur autre chose qui est également nous. Mais dans mon esprit, c’était du domaine du passé et pouvait servir à expliquer certaines de nos phobies qui permettraient de comprendre d'autres  facettes de notre personnalité.

     

    Comme je vous l’ai dit, lorsque je pose mes mains sur un patient, j’ai plein de petits personnages qui apparaissent. Au début j’en parlais à mes patients, pensant que ces personnages avaient une relation directe avec leur vécu. Mais quelle ne fut ma surprise de voir que beaucoup de personnages ne correspondaient en rien avec ce qu'ils vivaient! Qui étaient donc ces êtres et pourquoi étaient-ils là? Que cherchaient-ils à me dire? Un bien grand mystère s’ouvrait à moi. Soit j’étais victime d’hallucinations soit ils étaient là pour une bonne raison.

     

    Une femme d’une cinquantaine d’années entre dans mon cabinet. Elle est recommandée par un ostéopathe. Elle souffre de l’épaule droite et me dit que l’ostéopathe avait conseillé que je soigne cette épaule. Je pose mes mains sur la nuque qui est tendue et en attendant que nos énergies s’harmonisent, je regarde son pull. Je vois un gros chien et lui en parle. Elle sursaute et me confie qu’elle a la phobie des chiens. Elle ne sait pas pourquoi, elle n’a jamais été mordue, mais elle en a une peur bleue.  Puis elle fond en larmes. Les mouchoirs en papier font la valse dans le cabinet, allant du nez à la poubelle, pendant ce temps je reste concentrée et je vois une couronne, des épées, une reine et ces gros chiens. La patiente pleure non stop. Elle me parle . Elle est victime de tous, sa vie est un enfer et avec son épaule c’est pire que tout. Je lui demande si elle a déjà entendu parler de vies antérieures ? Oui, ce terme lui était vaguement famillier. Forte de cette réponse,  je lui explique ma vision.

    « Vous deviez être reine dans une autre vie , vous avez été trahie et l’on vous a fait dévorer par de gros chiens. »

    La femme se tait et cesse de pleurer, elle écoute. Je lui propose un TEI et lui explique qu’elle n’aura pas à revivre la douleur de cette tragédie. Nous allons tenter de transformer ce passé en trouvant une autre solution.(Il faut que je vous dise que lorsque le décor n'est pas  idéal, je le transforme ,y comprit les personnages si c'est necessaire, c'est l'avantage du TEI).

    Revenons à notre histoire. La femme maintenant est confortablement allongée  sur ma table, je lui pose les mains sur le plexus solaire et le nombril. Après quelques respirations de détente nous entrons dans un autre monde. Je lui demande qui elle aimerait avoir comme compagnon invisible de vie. Elle souhaite  avoir un ange à ses cotés. C'est chose faite. Je fais tourner le paysage, ainsi il ne reste plus qu'elle et son ange dans un brouillard et nous passons dans un autre temps. Le brouillard se dissipe , elle voit une grande salle de château, avec de belles tables remplies de victuailles et plein de convives. Elle se sent bien. 

    -Comment perçoit'elle le regard des autres à son encontre?

    "Ils ne me voient pas on dirait"dit-elle 

    Oups,nous sommes allés trop loin dans le passé elle est déjà morte.(Je garde cette info pour moi)  Nous allons remonter un peu avant dans le temps. Là elle se retrouve dans  la même salle avec les mêmes personnes mais elle se sent très mal. Elle à l’impression d’avoir une enclume sur la poitrine. Le gens la voient cette fois ci. Doucement je lui indique qu' elle n’a rien à craindre parce que son ange et moi sommes avec elle.  Elle respire mieux,  chuchotte:

    « Un homme s’approche de moi, il m'invite à danser ».

    Je sais immédiatement  qu’il s’agit de son assassin et lui passe l'info sans panique. Il faut trouver un prétexte pour ne pas danser avec lui.

    « Je vais refuser » affirme-t-elle.

    Ce n’était pas possible, une future reine ne pouvait pas se permettre une telle attitude.Elle rencherit:

     « Je ne sais pas que faire, il va m’emmener là où il y a les chiens ! »

    Il y a d'autres solutions lui dis-je, comme par exemple feindre de vous fouler la cheville.Elle choisit ce prétexte et me décrit la scène :

     « Je me suis foulée la cheville et je tombe par terre, tous viennent autour de moi, l'homme semble contrarié, voilà mes troupes qui arrivent, je suis sauvée!» Je lui demande ce que fait l’homme. Elle le voit s’éclipser, elle peut se relever maintenant . La foule se met à genoux devant elle, ils l’acceptent comme leur reine. Elle se sent très  très bien. Nous allons ouvrir une porte de la salle et faire entrer les chiens, est-elle prête ? "Tout à fait" s'écrit-elle les chiens entrent. Je lui demande comment elle se sent et ce qu’elle fait, elle m'avoue caresser les bêtes, ne plus avoir peur et les aimer! 

     

    Lorsqu’elle ouvre les yeux elle semble étonnée d’être dans mon cabinet et me dit ne rien reconnaître, se sentir étrange et me demande si elle peut m’embrasser.

     

    Trois semaines après une femme m’appelle et me dit « Je suis la reine qui avait peur des chiens, je ne sais même plus ce que c’est d’avoir peur des chiens, Vous avez transformé ma vie, merci »

     

    Alors le passé est où dans cette histoire?  En changeant l’issue d’une vie « passée » on transforme le présent.

     

    Le temps est il une illusion ou une réalité ?

     

     

     


    votre commentaire
  •  

      

     

    Voilà, je commence à avoir des retours sur mes tout jeunes patients ! Le résultat est surprenant selon les parents. Deux petits patients de huit ans (garçons) pas motivés du tout pour les études, ont fait un TEI chacun pour tenter de leur donner du mordant et de l’intérêt pour l’école. Trois semaines après les deux patients ont eut un très bon bulletin de notes. Les maîtresses ont dit ne pas les reconnaître ! Voici certainement des enfants qui étaient destinés à des études médiocres, une fréquentation border line avec d’autres enfants laissés pour compte par l’éducation en générale. Vingt minutes au téléphone, un voyage amusant et le tour est joué. De quoi se poser sérieusement des questions quand à la réussite où à l’échec scolaire ou à l’échec tout simplement.

     

    Je serrai tenté de dire que ces enfants ont subi des blocages avec une maîtresse ou un autre enfant, ou alors avec un groupe, mais cette théorie tombe à l’eau quand il s’agit de tous petits enfants ayant des troubles de comportement…

     

    Une petite patiente de dix sept mois qui n’avait encore jamais fait ses nuits et qui pleurait tout le temps est venue me voir en cabinet avec sa maman. Là ; il ne s’agissait pas de faire un TEI…J’ai décidé de lui faire un soin énergétique tout simple. Quelle ne fut ma surprise lorsque cette enfant s’est mise à hurler lorsque je lui ai posé les mains sur la tête ! Elle était visiblement très courroucée par ce qu’elle ressentait. Il a fallu que la maman la prenne sur ses genoux et qu’elle pose elle-même ses mains sur la tête de la fillette pendant que mentalement les mains de la maman devenaient les miennes. Comme avec les soins à distance. Là encore l’enfant hurlait et se contorsionnait dans tous les sens. Une séance à suffit, pour que la petite fasse ses nuits et commence à babiller au lieu de pleurer. Elle avait une colère en elle. Elle est née avec cette colère. D’où sortait cette colère, je n’en ai aucune idée.

     

     J'ai une autre petite patiente de trois ans et demi, qui, elle, vomissaient dès qu’on lui disait « non » ! Cette fois c’était un soin à distance et la maman a eut également beaucoup de mal à ce que sa fille supporte la main de sa maman sur la tête. Cris et grincements de dents. Hurlements et contorsions. Je sentais une belle rage dans cette enfant.  Nous avons obtenu un bon résultat. Plus de vomi au son de « non » et elle aussi s’est mise à faire ses nuits.

    Il n'y a rien de douloreux dans un soin énergétique pur. On pose la main sur la tête de l'enfant et on attend que l'énergie passe  en ayant l'intention de l'apaisement. C'est quelque chose de subtile que je ne saisis pas, qui se passe dans la tête du petit patient lors des soins.

     

    D’où proviennent ces colères ? Pourquoi est ce que certains enfants naissent  en colère ? Pourquoi est ce qu'un ou deux soins de dix minutes suffisent à apaiser ces émotions  si bien ancrés ?

    Les deux mères avaient éclusé les pédiatres, les pédopsychiatres, les assistantes sociales et ce n’est qu’en fin de course, sans aucune conviction, qu’elles se sont adressé à moi.

     

    S’il s’agissait du « milieu » de vie de l’enfant, les soins auraient fait effet quelques jours pour ensuite laisser  à nouveau la place à la colère. Mais dans ces deux cas, six mois après, tout est toujours paisible. Donc c’est certainement quelque chose d’extérieur au milieu familial.

     

    L’échec social ou scolaire peut, dans certains cas, n’avoir pas grand-chose à voir avec le milieu de vie. Ca peut être dû programmations subconscients de l’enfant. Je pense que si en TEI, nous arrivons à transformer une attitude de vie en trente minutes, on peut imaginer les dégâts irréparables que nous faisons avec des affirmations  transmises et pris pour argent comptant . "Si tu ne travailles pas tu serras un raté" "tu est comme untel, tu n'as rien de bon" ainsi de suite.

    Selon des études scientifiques   serrions en état de réceptivité  cinq minutes toutes les heures.Pendant ce laps de temps notre subconscient enregistre ce qu'il reçoit comme information... Quelles sont exactement  les informations qui entrent dans le l'inconscient pendant ces cinq minutes toute les heures? Quels en sont les conséquences ?

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires